Dialoguer en cercle

image

Lorsqu’on échange sur un sujet, choisir une disposition en cercle, sans table, est pour le moins inhabituel, voire dérangeant. Quel intérêt y a t-il à choisir cette forme plutôt que la traditionnelle table ou le bon vieux « U » ? Explications

De tous temps, les êtres humains se sont spontanément « mis en cercle » pour discuter. C’est tout simplement la forme naturelle que nous choisissons pour échanger.
Pourquoi donc cette forme est-elle si efficace ? Je vois à minima 3 raisons : l’inclusion, l’équidistance, la circularité.

L’inclusion

Le cercle est, par essence, inclusif. C’est à dire que lorsque quelqu’un est assis « dans le cercle », il fait partie de quelquechose, d’un groupe qui a un objet à traiter. Il a sa place, il est « dedans ».

En tant qu’animateur, je m’assure toujours, avant de démarrer la discussion, que le cercle est « bien formé », que chacun y a bien sa place.

Ici la disposition d’ un cercle pour 45 participants

image

L’équidistance

Le centre du cercle représente, symboliquement, l’objet du travail, le motif pour lequel le groupe est rassemblé. Chaque membre du groupe est à égale distance de ce centre, ce qui le place en situation de responsabilité, en parité avec les autres membres du groupe.

En tant qu’animateur, je prends le temps avant la discussion de commenter cette forme particulière de cercle, et cette notion d’équidistance. Il m’arrive parfois de matérialiser ce centre par un objet, ce qui aidera le groupe à ramener son attention sur la finalité de la discussion.

Ici un petit cercle. On remarquera le niveau d’implication des participants à leur posture physique.

image

La circularité

Dans un cercle, l’énergie circule facilement. Elle « tourne », il n’y a pas d’angles dans laquelle elle viendrait se coincer. C’est la forme naturelle pour qu’un flux circule (les accélérateurs de particules ont d’ailleurs cette forme, ce n’est pas un hasard). Lorsqu’on échange en cercle, ce mouvement est favorisé, bien que non garanti.

En tant qu’animateur, je m’assure au début de la discussion que les deux règles du jeu suivantes sont bien comprises et appliquées : une seule discussion à la fois, et pas de polarisation (c’est à dire 2 personnes se mettant à rentrer dans une discussion dont les autres deviennent les spectateurs). Lorsque j’observe que les règles sont comprises, je n’interviens plus (je suis d’ailleurs en dehors du cercle).

Ici plusieurs cercles qui se déroulent simultanément (en tout une douzaine, on n’en voit que deux sur la photo). On l’impression de voir des toupies tourner.

image

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :