Les groupes de pairs pour managers

Formés, reformés, déformés, surformés … les managers expérimentés ont bien du mal à trouver la motivation pour participer à une enième formation au management, à la communication, au leadership, …

Apprendre de nouveaux concepts, acquérir le dernier outil à la mode, faire un nouveau test de personnalité, pourquoi faire ? A la sortie, ceux qui sont polis diront que « c’est toujours intéressant de prendre du recul », ceux qui n’ont pas leur langue dans leur poche diront qu’ils ont perdu leur temps.

Pourtant ils ont un besoin crucial de continuer à progresser : dès qu’on les questionne un peu, qu’on les invite à parler de ce qui leur pose problème, ils en ont des choses à dire !

Complétons l’approche traditionnelle de la formation par une démarche centrée uniquement sur les cas de chacun : c’est le principe du groupe de pairs. En voici une description.

Qu’est-ce que c’est ?

Un groupe de pairs est un petit groupe pour permettre d’échanger dans les meilleurs conditions : 4 idéalement, 6 au plus.

Les membres du groupe sont des managers de niveau hiérarchique proche mais sont aussi « éloignés » que possible dans l’organigramme. Au mieux ils n’entretiennent pas de relations de travail. Cela peut être des salariés d’entreprises différentes (même si je préfère personnellement quand ils font partie de la même organisation et donc en partagent le « code génétique »).

Comment cela fonctionne ?

Le même groupe se réunit un temps significatif (1/2 journée ou une journée) à un rythme régulier, par exemple tous les 2 mois ou chaque trimestre. Chaque participant s’engage sur un cycle de réunions (en général un an). Le fait de voir régulièrement les mêmes pairs développe un climat de confiance propice à des échanges authentiques. On constate d’ailleurs que les cas apportés deviennent, avec le temps, de plus en plus impliquants.

La première réunion est d’abord dédiée à faire connaissance et à poser des règles du jeu indispensables : confidentialité, implication, respect de l’autre. Le travail de présentation individuelle est fait en profondeur pour commencer à développer le sentiment d’appartenance au groupe et l’aisance relationnelle. Si la durée le permet, on commence à traiter des cas dès cette première réunion (cf. modalités ci-dessous)

Les réunions suivantes sont centrées (après un tour de table de l’actualité professionnelle de chacun) sur le traitement des cas : chacun présente une situation d’actualité, qui concerne son management, et  sur laquelle il souhaite être aidé. Cela peut être un problème qu’il rencontre, une hésitation entre plusieurs options, une situation floue sur laquelle il a besoin de prendre du recul, … le choix est vaste et il est rare d’être « sec » !

Chaque cas est traité selon des modalités précises qui favorisent l’écoute, la prise de recul, l’exigence et la bienveillance vis à vis de celui qui apporte le cas. Il le présente dans le détail, puis ses pairs réfléchissent à des questions qu’ils lui formulent, et enfin il reçoit un feedback qu’il doit écouter pleinement (sans réagir à ce stade !), puis enfin il exprime ce qu’il en retient.

Chaque cas dure entre 45 minutes et 1 heure.

Qu’est-ce que cela apporte ?

Plus j’anime des groupes de pairs plus j’en voie la richesse : non seulement le manager travaille en profondeur (et sur mesure !) lorsqu’il parle de son cas, mais il travaille tout autant sur les cas des autres car il est pleinement acteur de l’analyse qui en est faite ! Il questionne, réfléchit, fait des hypothèses, et inmanquablement transpose aussi la situation à lui-même. Il fait un feedback à ses pairs, ce qui est sacrément impliquant et nécessite de s’être creusé les meninges.

Au delà des pistes de travail avec lesquelles chacun ressort, les groupes de pairs développent aussi la capacité d’écoute,  l’entraide et la coopération : on y expérimente que l’on peut s’aider les uns et les autres, et qu’il suffit parfois de franchir la porte du bureau d’a côté ou de saisir son téléphone pour trouver quelqu’un qui saura donner un point de vue utile sur une situation. Dans l’entreprise moderne où l’on est cloisonné derrière son PC, tout rapprochement est bon à prendre !

Un avis sur “Les groupes de pairs pour managers

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :